Sara Chelou

24 avril 2012 Commentaires fermés sur Sara Chelou

Les paillettes pleins les yeux, voila déjà plus de 20 ans que Sara Chelou vit pour le street art.

Il faut dire qu’elle fait parti de ces rares personnes qui ont vu de leurs propres yeux naitre ce mouvement qui est aujourd’hui incontournable et à qui nous dédions notre événement. Faisant parti des premiers groupe artistique considéré comme expérimentaux à l’époque, elle a alors participé à la création des premières manifestations d’art urbain et des premiers festivals européen sur le même sujet (comme à Budapest en Hongrie), puis a balader son art dans des friches industrielles désaffectées avant d’investir divers ateliers parisiens… Pour la petite histoire elle occupa le couvent des récollets (actuel Café A) dans les années 90 quand il n’était alors qu’un lieu à l’abandon et avant qu’il ne soit réhabilité.

Aujourd’hui Sara Chelou persiste dans cet activisme artistique et urbain en participant à différentes manifestations dans des lieux en friche, et en posant ses pochoirs à la fois ludiques et militants dans différents quartiers de la capitale, par des figures politiques d’exceptions qui ont lutté et parfois donné leur vie pour les droits civiques (et qui sont comme des héros contemporains), renouant ainsi avec l’idée du pochoir politique et en travaillant également en collaboration avec des graffeurs ou des taggeurs pour la réalisation de certaines de ses toiles dans l’idée de créer un lien entre cette calligraphie contemporaine urbaine et des lieux d’exposition.

Retour aux sources, elle sera donc les 5 et 6 mai prochain au Café A !

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Sara Chelou à Batart, le Musee Urbain.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :